Fanch Guillon a rejoint l’association

Fanch Guillon, l’auteur d’  »Objectif Cap Horn » préfacé par Jean-Luc Van Den Heede a rejoint notre association. C’est le carnet d’un voyageur en solitaire qu’il nous fait partager à travers cet ouvrage. Après avoir bourlingué avec les navires de la Royale, il restait à Fanch un rêve à réaliser : franchir le cap Horn. Ce sont la soif de la découverte, l’envie de se dépasser et le désir de se confronter à la nature qui poussent Fanch dans son périple. Résultat un très beau livre de 124 pages à ne pas manquer. Les pages de droite sont  réservées aux images réalisées par l’auteur, car si Fanch a des talents d’écrivain, il en a aussi de photographe.

Faiaoahe remâté a enfin quitté Punta del Este

FAIAOAHE, le cotre de 65 pieds qui avait démâté le long des côtes argentines  le 21 mars dernier a retrouvé un nouveau mât venu de La Trinité début septembre et a quitté Punta del Este le 14 octobre pour hiverner à Antigua. Le convoyage a été fait en deux étapes. Première étape de 2240 nautiques en 16 jours pour atteindre Marina Jacare à Cabedelo au nord de Recife. Seconde étape de 16 jours pour atteindre Antigua en parcourant à peu près la même distance. 

Le bateau repartira de Saint Martin début avril vers les Açores puis vers son port d’attache, La Trinité-sur-mer.

 

CHILI 2017 MEETING INTERNATIONAL

Le Meeting international se prépare activement 

C’est en avril 2017, chez nos amis chiliens, que la prochaine réunion internationale se tiendra à nouveau . A l’heure actuelle une vingtaine de membres de l’association représenteront la France. Le point d’orgue sera bien évidemment la croisière de Punta Arenas au Cap Horn où nous nous rendrons à bord du Via Australis. Si la météo le permet les passagers pourront mettre pied à terre sur ce cap mythique. Sachez qu’il y a encore moyen de s’inscrire si l’envie vous en prend…

HOLLANDE 2015 . MEETING INTERNATIONAL pour la commémoration du 400 eme anniversaire de la découverte du HORN

Ce Meeting international qui etait l’avant dernier manifestaion avant celle du CHILI en avril 2017a été un véritable succès

Du 15 au 20 août dernier s’est déroulée la troisième rencontre internationale à laquelle ont participé 5 membres de l’ACHP.  Après le Chili en 2010, Aland en 2012, c’est à Hoorn que s’est déroulée cette troisième réunion. Une centaine de personnes représentant dix nations avaient répondu présents à l’invitation de nos amis hollandais. Si au Chili nous nous étions retrouvés à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance du pays, à Aland  pour l’ouverture du nouveau musée maritime de Marienhamm,  c’est la commémoration de l’anniversaire de la découverte du cap Horn qui nous a réunis à Hoorn.
En 1615, la ville de Hoorn avait financé l’expédition de Schouten et Lemaire partis à la recherche d’une nouvelle route vers les Moluques. Le 14 juin 1615 l’Eendracht et le Hoorn  quittaient l’ile de Texel. Quelques mois plus tard, le 29 janvier 1616 ils arrondissaient le Cap Horn.
Le programme de cette rencontre internationale avait été élaboré avec beaucoup de soin pour nous imprégner de ce qu’était la vie aux Pays Bas à l’époque de Schouten et Lemaire. Parmi les lieux visités : l’église Oosterkerk, départ de l’expédition, le musée des cap-horniers de Hoorn, le port, le musée maritime et  la ville d’Amsterdam par les canaux, celle  du musée du Zuiderzee, musée à ciel ouvert mettant en scène ce qu’était la vie au 17° siècle dans cette mer transformée en lac depuis 1932  (lac IJsselmeer), la visite du Batavia, réplique d’un Retourschip de la compagnie des Indes Néerlandaises qui fit naufrage à proximité de l’Australie le 4 juin 1629, celles du musée à ciel ouvert de Zaans Shans. Il y a 250 ans, sur ce petit morceau de terre, au bord de la rivière Zaan, plus de 600 moulins se serraient les uns contre les autres. En quelque sorte, la première zone industrielle du monde. Ils exécutaient un large éventail d’activités industrielles, comme la production d’étagères, de peinture, de moutarde, d’huile et de papier. Aujourd’hui, trois de ces vénérables anciens moulins sont ouverts à la visite. Nous avons également visité Volendam, ancien village de pêcheurs du bord du lac Ijsselmeer, et 
enfin le célèbre Rijksmuseum d’Amsterdam. La rencontre s’est terminée en apothéose par un dîner sur le Sanne Sophia, trois-mâts à bord duquel nous avons navigué au milieu des voiliers de légende installés dans le port d’Amsterdam pour la grande manifestation quinquennale : Sail Amsterdam. Une ambiance extraordinaire avec en point d’orgue un magnifique feu d’artifice tiré au milieu de centaines de bateaux venus admirer les  grands voiliers.
Cette rencontre comme les deux précédentes aura été une belle réussite. Le plaisir de se retrouver autour d’un thème commun aura nourri les échanges. Et c’est avec impatience que nous attendons la prochaine occasion de nous retrouver à l’international ! Un grand merci à nos amis hollandais.

                     

                      Le Belem était en bonne place parmi les grands voiliers de légende

 

Anniversaire

Le 10 avril 1995, l’Association des Cap-Horniers de  Plaisance était créée par une bande de copains qui venaient de réaliser leur  rêve « passer le Horn à la voile » et qui pensaient qu’ils pouvaient se  retrouver pour d’autres navigations ou se réunir autour d’une table pour parler  de la mer.

Cette  association perdure depuis maintenant vingt ans  dans le même état d’esprit et avec le  PISCO en plus.

Pour célébrer ce  « moment historique », une grande réunion a eu  lieu du  jeudi 8 octobre au dimanche 11 octobre 2015 à la Cité de la Voile « Eric Tabarly » à  Lorient puis à l’Ile de Groix. Elle a été un beau moment de partage et d’amitié

Eric Tabarly a  été pour beaucoup d’entre nous celui qui nous a mené à la voile, et sans doute  qui a fait naître en nous l’envie des grandes navigations hauturières et enfin  d’aller passer ce Horn, « graal » de tous les marins.

 

 

 

 

 

 -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:———–-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Cap Horn, 1990

« Le Horn est un symbole et, comme tous les symboles, il peut être justifié ou non. Il n’y a pas à se comparer avec les cap-horniers de la marine marchande de la grande époque, qui eux-mêmes ne pouvaient se comparer avec les marins des navires de Schouten et Lemaire. Comme je l’ai déjà écrit… nous sommes cap-horniers, parce que nous avons vu ce cap de la mer, en voilier tout simplement… » Olivier Stern-Veyrin

Membre d’honneur de l’ACHP, Olivier Stern-Veyrin est parti vers d’autres rives le 7 janvier 2008.  Il restera pour toujours dans nos coeurs et nous conserverons sa mémoire au sein de l’Association.

Actualités Qui sommes-nous ?
Le canard vapeur Ancien site Contact