FLASH

Prix Albatros 2017

La commission « livre de mer » STW réunie à Boulogne-sur-Mer le 20 octobre dernier,  a décerné le prix Albatros au livre de Roberto Soldatini : La musique de la mer. Roberto Soldatini, musicien et chef d’orchestre a décidé de larguer les amarres et de vivre sur un bateau avec pour seul compagnie « Stradi » son précieux violoncelle du XVIII ème siècle. La musique de la mer est le récit d’un choix très original, celui de larguer les amarres. Il continue à donner des concerts et à enseigner au conservatoire, et c’est toujours avec une grande fierté qu’il présente sa carte d’identité qui indique comme adresse celle du quai où est amarré son bateau.

Le prix Albatros sera remis à Roberto Soldatini au Nautic le 2 décembre prochain.

Chaque année la commission choisit son lieu de réunion en fonction des stations SNSM car une partie des dons des adhérents STW est affecté à une station SNSM du littoral français. Cette année le choix de Boulogne-sur-Mer nous a permis d’aller à la rencontre de la station la plus ancienne de France. La SHN, société humaine et des naufrages a été créée en 1825 par des philanthropes anglais et français souhaitant assurer la sécurité des plages très fréquentées par les baigneurs durant l’été. Depuis La SHN fait partie intégrante de la SNSM qui a fété ses 50 ans en 2017.

Le chèque des donateurs STW sera remis à la SNSM SHN de Boulogne-sur-Mer lors du nautic. 

Petit rappel : La SNSM en bref
La SNSM est une association dont la principale mission est de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger, en mer et sur les côtes. Son financement repose essentiellement sur la générosité du public et de partenaires privés. Si vous souhaitez faire un don…
https://don.snsm.org/

 

 A voir absolument

Alain et claude CORNET viennent de terminer leur tour du monde via le cap Horn. Allez sur leur passionnant blog « kouskeol.fr »

 

Fanch Guillon a rejoint l’association

Fanch Guillon, l’auteur d » »Objectif Cap Horn » préfacé par Jean-Luc Van Den Heede a rejoint notre association. C’est le carnet d’un voyageur en solitaire qu’il nous fait partager à travers cet ouvrage. Après avoir bourlingué avec les navires de la Royale, il restait à Fanch un rêve à réaliser : franchir le cap Horn. Ce sont la soif de la découverte, l’envie de se dépasser et le désir de se confronter à la nature qui poussent Fanch dans son périple. Résultat un très beau livre de 124 pages à ne pas manquer. Les pages de droite sont  réservées aux images réalisées par l’auteur, car si Fanch a des talents d’écrivain, il en a aussi de photographe.

AVEC FANCH , nous soutenons la « future longue route » de septembre 2018

OBJECTIF CAP HORN edition FLAM  www.edition-flam.com

 

CHILI 2017 MEETING INTERNATIONAL

Le Meeting international s’est magnifiquement déroulé

C’est en avril 2017, chez nos amis chiliens, que s’est tenue la dernière réunion internationale .  Une vingtaine de membres de l’association ont représenté la France. Le point d’orgue a été bien évidemment la croisière de Punta Arenas au Cap Horn  à bord du Via Australis. La météo l’ayant permis, les passagers ont pu mettre pied à terre sur ce cap mythique.

Monument Cap Horn


 

 

HOLLANDE 2015 MEETING INTERNATIONAL

Du 15 au 20 août 2015 s’est déroulée la troisième rencontre internationale à laquelle ont participé 5 membres de l’ACHP.  Après le Chili en 2010, Aland en 2012, c’est à Hoorn que s’est déroulée cette troisième réunion. Une centaine de personnes représentant dix nations avaient répondu présents à l’invitation de nos amis hollandais. Si au Chili nous nous étions retrouvés à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance du pays, à Aland  pour l’ouverture du nouveau musée maritime de Marienhamm,  c’est la commémoration de l’anniversaire des 400 ans de la découverte du cap Horn qui nous a réunis à Hoorn.
En 1615, la ville de Hoorn avait financé l’expédition de Schouten et Lemaire partis à la recherche d’une nouvelle route vers les Moluques. Le 14 juin 1615 l’Eendracht et le Hoorn  quittaient l’ile de Texel. Quelques mois plus tard, le 29 janvier 1616 ils arrondissaient le Cap Horn.
Le programme de cette rencontre internationale avait été élaboré avec beaucoup de soin pour nous imprégner de ce qu’était la vie aux Pays Bas à l’époque de Schouten et Lemaire. Parmi les lieux visités : l’église Oosterkerk, départ de l’expédition, le musée des cap-horniers de Hoorn, le port, le musée maritime et  la ville d’Amsterdam par les canaux, celle  du musée du Zuiderzee, musée à ciel ouvert mettant en scène ce qu’était la vie au 17° siècle dans cette mer transformée en lac depuis 1932  (lac IJsselmeer), la visite du Batavia, réplique d’un Retourschip de la compagnie des Indes Néerlandaises qui fit naufrage à proximité de l’Australie le 4 juin 1629, celles du musée à ciel ouvert de Zaans Shans. Il y a 250 ans, sur ce petit morceau de terre, au bord de la rivière Zaan, plus de 600 moulins se serraient les uns contre les autres. En quelque sorte, la première zone industrielle du monde. Ils exécutaient un large éventail d’activités industrielles, comme la production d’étagères, de peinture, de moutarde, d’huile et de papier. Aujourd’hui, trois de ces vénérables anciens moulins sont ouverts à la visite. Nous avons également visité Volendam, ancien village de pêcheurs du bord du lac Ijsselmeer, et 
enfin le célèbre Rijksmuseum d’Amsterdam. La rencontre s’est terminée en apothéose par un dîner sur le Sanne Sophia, trois-mâts à bord duquel nous avons navigué au milieu des voiliers de légende installés dans le port d’Amsterdam pour la grande manifestation quinquennale : Sail Amsterdam. Une ambiance extraordinaire avec en point d’orgue un magnifique feu d’artifice tiré au milieu de centaines de bateaux venus admirer les  grands voiliers.
Cette rencontre comme les deux précédentes aura été une belle réussite. Le plaisir de se retrouver autour d’un thème commun aura nourri les échanges. Et c’est avec impatience que nous attendons la prochaine occasion de nous retrouver à l’international ! Un grand merci à nos amis hollandais.

                     

                      Le Belem était en bonne place parmi les grands voiliers de légende

 

 

 

 

 

 -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:———–-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Cap Horn, 1990

« Le Horn est un symbole et, comme tous les symboles, il peut être justifié ou non. Il n’y a pas à se comparer avec les cap-horniers de la marine marchande de la grande époque, qui eux-mêmes ne pouvaient se comparer avec les marins des navires de Schouten et Lemaire. Comme je l’ai déjà écrit… nous sommes cap-horniers, parce que nous avons vu ce cap de la mer, en voilier tout simplement… » Olivier Stern-Veyrin

Membre d’honneur de l’ACHP, Olivier Stern-Veyrin est parti vers d’autres rives le 7 janvier 2008.  Il restera pour toujours dans nos coeurs et nous conserverons sa mémoire au sein de l’Association.

Actualités Qui sommes-nous ?
Le canard vapeur Ancien site Contact